Accueil du site > Colloque Philo’Doctes > Archives > Session de printemps 2018 > Thomas Morisset > L’exercice de la vérité dans la poésie (...)

L’exercice de la vérité dans la poésie d’Yves Bonnefoy

par philo.doctes (6/03/2018)

Résumé de l’intervention de Thomas Morisset (Centre Victor Basch, Sorbonne Université / IRePh, Université Paris Nanterre) le 22 mars 2018 :

Figure majeure de la poésie du XXème siècle, Yves Bonnefoy (1923-2016) a laissé derrière lui une œuvre double. À sa production poétique, il faut en effet ajouter une importante production théorique sur la poésie et sur le langage, développée notamment à l’occasion de ses cours au Collège de France. Une des idées majeures de son travail théorique est que la poésie, en travaillant le langage, reconduit vers « la présence » des choses, une participation à l’être du monde qui constitue la vérité de la poésie. En tant que telle, pareille thèse semble se prêter à une enquête philosophique chargée d’en déployer les articulations conceptuelles ou d’en examiner la validité. Mais cette tâche est inséparable d’une autre, sans doute plus propre à la philosophie de l’art : comprendre la relation qui unit écrits théoriques et écrits poétiques. Le parti pris méthodologique de cette communication est donc de dire qu’une enquête philosophique ne peut isoler les textes théoriques seuls et qu’une part importante du problème de la vérité chez Yves Bonnefoy consiste justement à comprendre comment celle-ci apparaît dans ses poèmes, ce qui présuppose que les poèmes ne sont pas qu’une simple application d’une vue théorique préalable. Ainsi, l’objectif de cette communication n’est pas simplement de dégager la spécificité conceptuelle de l’approche bonnefoyenne de la vérité, mais de comprendre la place de son œuvre poétique dans l’élaboration de ce concept. Cette communication espère rendre compte de cette place en convoquant la notion d’exercice spirituel, insistant ainsi sur la possibilité pour la lecture des poèmes de Bonnefoy de constituer un exercice de vérité.