Accueil du site > Colloque Philo’Doctes > Archives > Session d’été 2014 > Emile Thalabard

Emotions inconscientes et émotions débordantes

par philo.doctes (23/06/2014)

Intervention du 26 juin d’Emile Thalabard :

Résumé : Au cours des années 1990, un débat central a concerné l’existence d’émotions inconscientes. De nombreux auteurs excluent de tels états, en insistant sur le fait que, par définition, une émotion doit être ressentie. Cependant, la thèse du débordement phénoménal, développée par Block, offre un nouveau défi pour la compréhension des émotions : appliquer cette thèse aux émotions reviendrait à autoriser que certaines émotions ne soient pas remarquées par le sujet, tout en leur accordant un ressenti phénoménal. De façon remarquable, des précurseurs au débordement phénomnénal peuvent être trouvés dans la littérature empirique sur les émotions, dès les début des années 1990. La plupart des objecteurs aux thèses de Block se sont concentrés sur la conscience perceptive, laissant de côté les émotions. Dans cet exposé, j’examinerai certaines des relations entre les émotions et l’attention, ainsi que la façon de comprendre la place des émotions dans les théories attentionnelles de la conscience. J’espère motiver une compréhension attentionnelle de la conscience émotionnelle. Cette défense admettra l’existence de processus émotionnels inconscients.