Accueil du site > Colloque Philo’Doctes > Archives > Session 1 > Elise Lamy-Rested

La déconstruction derridienne de l’intentionnalité husserlienne

par philo.doctes (1er/07/2011)

Communication du 10 mars 2011 effectuée dans le cadre du séminaire des doctorants de Paris 4

Résumé : Cette étude présente la première étape de la déconstruction derridienne de l’intentionnalité husserlienne en travaillant à partir de La voix et le phénomène [1]. En montrant l’impossibilité de fait de la distinction entre ego transcendantal (couche pré-expressive de sens productrice des idéalités et formatrice du monde) et ego psychologique (ancré dans le monde en tant qu’il est mortel et structuré par le langage capable de conserver les idéalités par-delà sa mort), Derrida met au jour les défaillances des concepts husserliens chargés de relever cette difficulté. La phonè, appartenant à un langage transcendantal dont Husserl n’a jamais questionné l’origine et censée joindre les deux ego sans que le premier soit contaminé par le second, porte ainsi en elle sa propre mort. Toutes les distinctions essentielles de la phénoménologie sont de facto destinées à demeurer purement téléologiques, et l’avènement du Présent Vivant est à l’infini différé...

Elise Lamy-Rested

Notes

[1] PUF, 1967