Accueil du site > Colloque Philo’Doctes > Archives > Session d’été 2016 > Abraham Sapién-Córdoba

Théories hédoniques du plaisir et de la douleur

par philo.doctes (8/05/2016)

Résumé de l’intervention d’Abraham Sapién-Córdoba du 26 mai 2016 :

Dans cette présentation je vais me concentrer sur des théories phénoménologiques de l’aspect affectif de l’expérience, c’est-à-dire, sur les expériences agréables ou désagréables. Il y a deux principales similarités parmi ces théories : (i) le caractère affectif est une propriété phénoménologiquement qualitative et (ii) cette propriété est intrinsèque aux expériences affectives telle que la douleur. D’abord, je commencerai par clarifier comment l’aspect affectif est intrinsèque aux expériences telles que la douleur. Ensuite, j’analyserai en détail les théories du distinctive feeling et du hedonic tone, deux des principales approches phénoménologiques. Finalement, je soutiendrai que, même si ces théories semblent intuitives à première vue, elles n’offrent pas d’explication satisfaisante pour l’aspect affectif des expériences. Ainsi, au vu des problèmes de ces théories intrinsèques, je proposerai une nouvelle théorie extrinsèque pour expliquer le caractère affectif de l’expérience.

Bibliographie principale :

Bramble, B., (2013), « The Distinctive Feeling Theory of Pleasure », Philosophical Studies. Crisp, R., (2006), Reasons and the good, New York : Oxford University Press. Kagan, S., (1992), The limits of wellbeing, In E. F. Paul, F. D. Miller, & J. Paul (Eds.), The good life and the human good, Cambridge, UK : Cambridge University Press.