Accueil du site > Colloque Philo’Doctes > Archives > Session d’automne 2016 > Mathilde Bremond

Réfuter le changement : Mélissos et sa démonstration de l’identité de l’être dans le temps

par philo.doctes (8/11/2016)

Résumé de l’intervention de Mathilde Bremond (Université Paris-Sorbonne) du 10 novembre 2016 :

Réfuter le changement : Mélissos et sa démonstration de l’identité de l’être dans le temps

Les Eléates ont été les premiers ontologues. Ils ont attribué à l’être des caractéristiques (ingénérabilité, immobilité, homogénéité) qui s’opposent à celles que l’on attribue aux objets du monde, ce qui leur a fait rejeter l’opinion commune. Mais alors que Parménide cherche tout de même à expliquer le monde tel qu’il nous apparaît, Mélissos le rejette complètement, en défendant que pour être vrai, le monde que nous percevons devrait ne pas subir de changements. Nous voudrions examiner comment Mélissos en arrive à démontrer l’immutabilité de l’être, en nous confrontant à un problème d’interprétation : il semble faire reposer cette immutabilité sur le fait que l’être soit homoios, souvent compris comme homogène, alors que d’une part ce lien est loin d’être évident, d’autre part nous n’avons pas la démonstration par Mélissos du fait que l’être soit ainsi homoios.