Accueil du site > Colloque Philo’Doctes > Archives > Session d’Eté 2017 > Olof Söderlind

Savoir-que et Savoir-comment, vers un dualisme du savoir

par philo.doctes (14/05/2017)

Jeudi 18 mai, intervention de Olof Söderlind (Université Paris I, Panthéon-Sorbonne) en Sorbonne salle G366 (2ème étage, escalier G) :

Le savoir-comment est un savoir phénoménal. Pour apprendre à faire du vélo il ne semble pas suffire de lire et apprendre par cœur le Guide complet du cyclisme, où est noté tout savoir relatif au cyclisme. Non, on doit y aller et essayer soi-même, quitte à risque quelques égratignures : l’expérience pratique semble intuitivement nécessaire à l’acquisition du savoir pratique. Pourquoi est-il ainsi ? Une solution possible, proposée par Gilbert Ryle dans La notion d’esprit, est la suivante : il est ainsi car notre savoir n’est pas un, mais deux. Le savoir se réduit, en fait, à deux genres de savoir, indépendants l’un de l’autre : le savoir-que et le savoir-comment. Dans cette intervention je présenterai deux arguments : le premier vise à montrer la possibilité de l’existence d’un savoir-comment indépendant, le deuxième à montrer comment la notion de savoir-comment peut, accessoirement et possiblement, nous permettre d’avancer vers une solution possible aux problèmes liés au savoir phénoménal.