Accueil du site > Colloque Philo’Doctes > Archives > Session d’Eté 2017 > Patricia Mirabile

Le rôle des explications rivales dans l’inférence à la meilleure explication : résultats expérimentaux

par philo.doctes (6/06/2017)

Le jeudi 8 juin de 18h à 20h en salle G366 en Sorbonne Exposé de Patricia Mirabile, doctorante à l’Université Paris-Sorbonne

Résumé de l’intervention : Une abduction est un type d’inférence qui vise à produire une explication pour un phénomène donné : le raisonnement abductif consisterait à générer des explications possibles d’un phénomène, puis à en choisir une parmi celles-là. Quelle serait alors une règle rationnelle de sélection, qui permettrait d’identifier l’explication à adopter ? Selon la théorie de l’inférence à la meilleure explication (IBE, « Inference to the Best Explanation » ), les différences en qualité explicative entre les explications rivales doivent être prises en compte dans le processus de sélection : il faudrait inférer à la meilleure explication, à condition qu’elle soit suffisamment bonne et qu’elle soit suffisamment meilleure que ses rivales.

Existe-t-il cependant une corrélation entre qualité explicative et disposition à accepter une explication ? Et la qualité de la deuxième meilleure explication est-elle bien prise en compte ? Autrement dit, l’IBE est-elle descriptive des raisonnements abductifs tels qu’ils sont pratiqués couramment ? Adoptant une démarche de philosophie expérimentale, je présenterai les résultats de trois expériences que nous avons menées, et qui visaient à recueillir les jugements de participants sur la qualité explicative, et l’acceptabilité, des explications proposées pour six scénarios au contenu riche et détaillé.