Accueil du site > Colloque Philo’Doctes > Archives > Session d’hiver 2018 > Florian Rada

Le problème de la réflexion et du statut du discours philosophique chez Kant

par philo.doctes (29/01/2018)

Résumé de l’intervention de Florian Rada (doctorant à l’Université Paris Panthéon-Sorbonne) le 1er février 2018 :

Du vivant de Kant lui-même, un certain nombre de ses lecteurs se sont interrogés sur le statut que l’on devait accorder au propos de la Critique de la raison pure (pensons aux Métacritiques de Hamann et Herder, à Schulze, ou encore à certains passages dans Fichte). En effet, les conclusions de cette entreprise (l’unicité du connaître, et la limitation de ce même connaître) nous conduisent à devoir penser la connaissance critique comme identique à la connaissance critiquée, ce qui reviendrait à entrer dans un cercle préjudiciable à l’ensemble du propos kantien (si toute connaissance est connaissance de phénomènes, alors les structures dégagées par la Critique le sont également). Poser le problème ainsi revient à s’interroger sur le statut de la réflexion kantienne : en effet, supposer une certaine homogénéité entre la connaissance réflexive et la connaissance qui est réfléchie ne signifie pas nécessairement leur simple identité. Dans ces circonstances, il faut donc étudier de plus près le concept de réflexion tel que Kant le thématise, notamment à partir du lieu où cela se fait de manière explicite (dans l’Amphibolie des concepts de la réflexion). Ainsi, nous chercherons s’il est possible d’établir ou non, à même la Critique de la raison pure, l’existence d’une théorie kantienne du discours qu’il développe.