Accueil du site > Colloque Philo’Doctes > Archives > Session d’automne 2011 > Nicolas Liabeuf

Méta-ontologie et X-phi

par philo.doctes (2/12/2011)

Intervention du 8 décembre 2011, effectuée dans le cadre du séminaire des doctorants en philosophie de Paris-Sorbonne.

Résumé :

Ma présentation concernera la possibilité pour les intuitions pré-théoriques, ou pré-philosophiques, de justifier les « engagements ontologiques » de la métaphysique envers « ce qu’il y a ». J’irai ainsi contre l’idée selon laquelle le mode de raisonnement rencontré est a priori a priori et je défendrai l’idée que la détermination de la nature même de cet exercice doit revenir à une discipline encore programmatique, la méta-métaphysique expérimentale (MME).

Sans se préoccuper de l’exactitude du contenu des énoncés avancés lors de la construction des théories, MME se donne pour objectif d’étudier la pratique ontologique, en tant que telle, des métaphysiciens, – ou de tout individu, si l’intuition métaphysique est la chose au monde la mieux partagée et que « nous faisons de la métaphysique comme nous respirons ». En somme, MME voudrait répondre à la question : que font réellement les métaphysiciens ? sans s’engager autrement qu’envers l’existence d’intuitions partagées.

Indication Bibliographique :

Varzi A (2011) - Sur la frontière entre ontologie matérielle et ontologie formelle (in REPHA, vol.3, p53-61)