Accueil du site > Colloque Philo’Doctes > Archives > Session de printemps 2012 > Thibaud Zuppinger

Entre concepts et représentations : le nihilisme

par philo.doctes (9/03/2012)

Intervention du 5 avril 2012 - Colloque Philo’Doctes

Résumé :

Terme polysémique, le nihilisme sonne avant tout comme un terme polémique. Mais derrière il existe une histoire du concept qui traverse l’Europe et fait du nihilisme un indicateur particulièrement fécond sur les craintes et les aspirations des sociétés. Ainsi, nous nous proposons de reconstituer l’histoire de ce concept. Il s’agira de cerner, à travers les nombreuses reprises de ce terme dans l’histoire de la philosophie, les résonances qui se sédimentent. Fortement lié à l’affect, au rejet, le nihilisme est inséré dans un tissu d’imaginaires qui lui est consubstantiel. Sans cette charge critique, reposant sur une forme d’évidence partagée, le nihilisme ne serait pas ce qu’il est. Appréhender un concept, c’est l’appréhender dans son histoire, ses variations, appréhender le travail que la philosophie a fait sur lui. Toutefois, saisir cette dimension ne doit pas nous empêcher de sonder également sa cohérence conceptuelle. Quelle prise a-t-il sur le réel ? Quels liens entretient-il avec les autres concepts philosophiques ?

Bibliographie indicative :

Nietzsche - La volonté de puissance.

Souche-Dagues - Nihilismes