Accueil du site > Colloque Philo’Doctes > Archives > Session d’hiver 2013 > Veronica Cibotaru

Quelle théorie de la signification dans la philosophie kantienne ?

par philo.doctes (14/01/2013)

Intervention du 17 janvier - Colloque Philo’Doctes.

Résumé :

La Critique de la raison pure n’est pas connue pour être un traité sur la signification. Il semble même que la signification ne soit devenue un thème majeur de la philosophie qu’à partir de Frege et Husserl, comme point de rencontre mais aussi comme point de différence entre deux courants majeurs de la philosophie contemporaine, la philosophie analytique et la phénoménologie. Pourtant, l’on retrouve dans cet ouvrage pré-contemporain des formulations étonnantes sur la signification, notamment au troisième chapitre de l’Analytique des principes. Il s’agira d’étudier la portée et le sens de ces formules, en les resituant dans l’ensemble de la philosophie kantienne. Notre réflexion sera centrée sur le rapport de la signification des concepts à l’intuition, puisque, comme l’affirme Kant, les concepts restent sans signification s’ils ne s’appliquent pas à l’intuition. Ce rapport nous dit-il quelque chose sur la structure de la signification en tant que telle, ou n’exprime-t-il que la simple référence à l’objet ? Et si oui, quelle théorie de la signification peut-il esquisser ?