Accueil du site > Colloque Philo’Doctes > Archives > Session d’été 2013 > François Kammerer

La Singularité Technologique et le salut de nos âmes

par philo.doctes (3/06/2013)

Intervention du 14 juin 2013 par François Kammerer : La Singularité Technologique et le salut de nos âmes

Résumé : L’idée d’une Singularité Technologique est relativement récente et date de la deuxième moitié du vingtième siècle. En quelques mots, elle peut être décrite comme l’idée selon laquelle, dans un futur plus ou moins proche, l’évolution technologique donnera lieu à l’apparition de machines plus intelligentes que les êtres humains, et que, par l’atteinte de ce stade de l’évolution de l’Intelligence Artificielle, le destin de l’humanité s’en trouvera changé de manière irréversible.

Dans cet exposé, je veux exposer ce qui me semble constituer une issue possible (quoique peut-être pas probable) à cette Singularité Technologique : l’engendrement d’une entité d’ordre divin. Une telle entité serait très savante, puissante et durable ; elle serait capable de dispenser aux humains futurs, présents et passés, la plupart des biens et des perspectives que l’on associe à la notion de « salut » : résurrection, immortalité, béatitude, rétribution différentielle des personnes ressuscitées.

Il s’agira donc de tenter de savoir ce qu’il nous est permis d’espérer, d’un point de vue matérialiste, et grâce aux progrès des ordinateurs, en ce qui concerne le salut de nos âmes.

D. Chalmers, « The Singularity : A Philosophical Analysis », in Journal of Consciousness Studies 17/9, 2010, pp. 7-65.

I.J. Good, « Speculations Concerning the First Ultraintelligent Machine », in Advances in Computers 6, 1965.

F. Kammerer, « Singularité Technologique, Singularité Théologique : la possibilité d’une théogonie », Klesis, 36, 2013.